Museo y Yacimiento Arqueológico de las Eretas
 

Ruta: Inicio >> Otros Recursos Turísticos

Autres Sites Archéologiques de la Région

Dolmens d’Artajona

À près de 4 kilomètres d'Artajona, sur un petit sommet où existait un village à l' ge du Bronze, se trouvent les dolmens « Portillo de Enériz » et « Mina de Farangotea », l'un des exemples les plus importants de la culture mégalithique de Navarre, qui nous donne l'occasion de voyager dans la Préhistoire. Les deux sont des tombes construites avec de grosses pierres qui témoignent qu'Artajona est un lieu de peuplement depuis des milliers d'années. Bien balisé, vous pouvez y accéder par un chemin qui commence derrière le cimetière d'Artajona, bien que vous puissiez également vous rendre au « Portillo de Enériz » en voiture, qui se trouve à environ 800 mètres du dolmen « Mina de Farangotea ». Les dolmens d'Artajona constituent un exemple unique de la culture mégalithique de Navarre puisque, bien qu'ils soient nombreux dans la zone montagneuse où ils se caractérisent par leur petite taille, ces dolmens sont les plus méridionaux de Navarre. Ils sont situés sur un petit sommet où au Néolithique et Chalcolithique il y avait un habitat. En raison de leurs grandes proportions, ils présentent de nombreuses similitudes avec ceux trouvés à La Rioja, Alava et le Nord de la Meseta. Il s'agit de deux dolmens de type « couloir » constitués de pierres de grande taille (mégalithes) qui ont été trouvées et fouillées dans les années 50. Ils possèdent une dalle séparatrice et une double chambre, et sont situés sur des tumulus de 20 mètres de diamètre sur 2,5 mètres de haut. Concrètement, « El Portillo de Enériz » est un mégalithe dans lequel on distingue deux parties : la chambre funéraire, lieu d'inhumation des morts, qui se compose de 9 grandes dalles placées en position verticale ; et le couloir, qui est composé de 6 dalles plus petites. Le dolmen de la « Mina de Farangortea » a la même structure, mais est plus petit, et à l'arrière la dalle centrale est perforée pour permettre l'accès. Aucun d'eux n'avait de couverture et ils les couvraient de branches et de terre. Des perles de collier, pointes de flèches, poinçons en cuivre, boutons, céramiques et haches ont été retrouvés autour de ces dolmens, pièces qui sont exposées au Musée de Navarre. Pour y accéder, vous devez emprunter le chemin qui se trouve au fond du cimetière d'Artajona, au nord du village, bien que vous puissiez également emprunter la route départementale vers Tafalla. Un panneau indique que les dolmens d'Artajona sont à une distance de 3,6 km qui peut être parcourue en voiture. Après s'être garé dans une zone avec panneaux d'information et bancs en bois et avoir marché 40 mètres, vous arriverez au dolmen « Portillo de Enériz », tandis que la « Mina de Farangortea » est à 850 mètres, le long d'un chemin bien balisé. L'accès est gratuit et il est conseillé d'apporter de l'eau, car il n'y a pas de source dans le secteur.

Cité romaine d’Andelos

Link associé: www.turismo.navarra.es/esp/organice-viaje/recurso/relacionado/3311/?masInf=1

Les ruines de la ville romaine d'Andelos ressurgissent du sol. La ville qui abritait autrefois une partie de la prospérité de l'Empire romain est plongée dans le silence. Ses rues et ses maisons, ses boutiques, ses thermes et fontaines, ses croyances et traditions ramènent d'un passé lointain la mémoire et l'histoire de cette ville qui nous a légué un extraordinaire ouvrage de génie civil en bon état : le système d'approvisionnement en eau de la ville. La cité romaine d'Andelos est située dans la commune de Mendigorría, dans la Zone Centrale de Navarre. Elle est située sur une haute terrasse quaternaire sur la rive droite de la rivière Arga, au sud de Puente la Reina. La découverte la plus notable par rapport à cette ville est son système d'approvisionnement en eau. La découverte et la conservation de cet ouvrage hydraulique qui va de la captation de l'eau au centre de distribution de la ville est exceptionnelle. En plus de cette découverte, les fouilles ont permis de mettre à nu le tracé des rues et une partie des remparts. À la place occupée par la ville romaine d'Andelos, il y avait un établissement humain datant des IVe-IIIe siècles av.J.-C. Il est possible qu'à partir du IIe siècle av. J.-C. les premiers contacts se soient établis entre les vascons et le monde romain. Les Ier et IIe siècles de notre ère sont ceux de plus grande splendeur de la ville. C'est à cette époque qu'un important développement urbain a lieu et que l'installation du système hydraulique complexe s’est réalisée. Cette cité est restée un lieu habité jusqu'à la fin du Moyen  ge, conservant l'ermitage de Nuestra Señora de Andión comme seul élément qui survit actuellement.

Villa romaine d’Arellano

Link associé: www.turismo.navarra.es/esp/propuestas/cultura-naturaleza/recurso.aspx?o=4338

Il s’agit un site archéologique romain situé à 6,5 km au sud d'Arellano, à quelques kilomètres de la ville d'Estella-Lizarra. Son nom, « Aurelianum », donnerait naissance au toponyme de la commune. Le lieu est également connu sous le nom de « Villa de las Musas » pour la découverte de la spectaculaire mosaïque romaine des « Muses ». Cette œuvre d'art se trouve au Musée Archéologique National, mais il est possible d'en admirer une reproduction minutieuse à son emplacement d'origine. Son nom est dû à la représentation des neuf déesses et de leurs maîtres qui y ont joué le rôle principal. Les vestiges archéologiques découverts indiquent que cette ville a été construite entre le Ier et le Ve siècle après J.-C. Les fouilles ont permis de différencier des dépendances des I-IIIe siècles après J.-C. liées à la production de vin, en plus de celles plus tardives, qui en ont fait une luxueuse résidence de campagne liée au culte de Cibeles et de son fils et amant Attis. Parmi les découvertes les plus curieuses se trouve un catavinum en céramique, icône du musée.

Autres ressources touristiques

Web Tourisme en Navarre

http://www.turismo.navarra.es/esp/home/

Le Cerco de Artajona

http://www.turismo.navarra.es/esp/organice-viaje/recurso/Patrimonio/3111/El-Cerco-de-Artajona.htm

Parfaitement adapté au profil dessiné par la colline sur laquelle il se trouve, le Cerco de Artajona vous offrira la possibilité de profiter de la fortification populaire médiévale la plus importante de la Zone Centrale de Navarre.

Puente la Reina

http://www.turismo.navarra.es/esp/organice-viaje/recurso/relacionado/2523/

Puente la Reina, « croisée des chemins », une ville médiévale où se rejoignent les deux principaux itinéraires du Chemin de Compostelle, est l'une des enclaves avec le plus grand sens de pèlerinage en Navarre.

Estella

http://www.turismo.navarra.es/esp/organice-viaje/recurso/Localidad/2116/Estella.htm

À mi-chemin entre Pampelune et Logroño, dans une zone de contact entre la Montagne et la Ribera, se trouve Estella-Lizarra, une ville monumentale née dans la chaleur du Chemin de Compostelle. Au XVe siècle, elle était connue sous le nom de "Estella la bella" et elle continue aujourd'hui d'honorer cet adage : c'est une ville romane qui chérit des palais, demeures seigneuriales, églises, couvents, ponts et de beaux édifices qui lui ont valu le surnom de "la Tolède du nord".

Olite

http://www.turismo.navarra.es/esp/organice-viaje/recurso/Localidades/2466/Olite.htm

La silhouette élancée et harmonieuse de son château-palais domine Olite, une petite ville située au centre géographique de la Navarre, à 42 kilomètres au sud de Pampelune. Siège royal au Moyen  ge, les murs épais et les tours crénelées du palais abritaient rois et princesses. Déclaré monument national en 1925, c'est l'exemple le plus important du gothique civil de Navarre et l'un des plus remarquables d'Europe.

Château de Marcilla

http://www.marcilla.es/es/visitenos/castillo/

L'un des monuments les plus importants de Marcilla est sans aucun doute le château construit au XVe siècle par Mosén Pierres de Peralta et qui est situé au centre de la ville. En plus d'un rôle défensif, cette forteresse servait de palais aux marquis de Falces, descendants des Pierres de Peralta. Il fut défendu en 1516 par Doña Ana de Velasco, épouse du marquis Alonso Carrillo, contre les troupes de Guipúzcoa qui, commandées par le capitaine Villalva, tentèrent de démolir la forteresse sur ordre du cardinal Cisneros.

Liens Web

Musées, collections muséographiques permanentes et autres centres d’exposition en Navarre : Art, Sciences et Technologie, Ethnographie, centres monographiques, sites archéologiques et monuments visitables de Navarre sont détaillés sur le lien ci-dessous:

www.navarra.es/home_es/Temas/Turismo+ocio+y+cultura/Museos/museos.htm

Itinéraires en Navarre

NAVARRE EN VÉLO (C005)

https://www.turismo.navarra.es/esp/NR/rdonlyres/0179F5E1-573E-4736-86C9-7E5EC6911B5A/23352/20200108NavarrabiciDEF.pdf

DÉGUSTATION EN NAVARRE (F030)

https://www.turismo.navarra.es/esp/NR/rdonlyres/C2AA5EE2-E67C-446E-80E1-9AF84D4601B9/23354/20200108FolletoGASTRODEF.pdf

UN ROYAUME DE SAISONS (uniquement pour les foires)

https://www.turismo.navarra.es/esp/NR/rdonlyres/F14E9C73-EFC2-4734-BBE8-3042B3DD6415/23366/20200121Folleto4EstacionesTurismoNavarraxPAGSsinwe.pdf

 

 
Logotipos de Patrocinadores

Miembro de:

Logotipos de Asociaciones Logotipos de Asociaciones